• Afrique : le problème de l'eau

    Le problème, c’est que la ressource existe en quantité suffisante, mais c’est l’exploitation qui fait défaut. Il faut quand même souligner le fait que la population africaine est en nette croissance et que les États sont obligés d’investir dans ce secteur, afin de garantir un meilleur accès à l’eau potable.

    Un constat déprimant
    Selon plusieurs rapports d’organismes internationaux, une grande partie de la population africaine n’a plus accès à l’eau potable. Les pourcentages font état de seulement 31 % d’approvisionnement en eau pour l’Afrique subsaharienne et de 60% pour l’Afrique du Nord. Par ailleurs, il est nécessaire d’accroitre les investissements afin d’accroitre rapidement les objectifs fixés. Si l’on sait que la population urbaine augmente rapidement en Afrique Sub-Saharienne, le défi de la plupart des pays est d’anticiper sur cette évolution. En effet, entre 2010 et 2040, la population de l’Afrique devrait doubler de même que les besoins domestiques en eau aussi avec 161 milliards de mètres cubes par an.


    Quelles sont les avancées réalisées ?
    Même si les statistiques font peur, des progrès ont déjà été réalisés dans certains pays comme le Gabon. En effet, ce pays a dépensé des sommes colossales afin d’optimiser la production et la distribution de l’eau potable. De grosses sommes ont aussi été injectées, pour l’acquisition de pompes de chantier en Afrique. Dans d’autres pays comme le Cameroun, des investissements colossaux sont en train d’être réalisés afin de porter le taux d’accès à l’eau à 60 %. Pour cela, plusieurs partenariats sont noués, notamment avec des partenaires marocains et internes. Bref, c’est plus de 15 milliards de dollars qui devront être investis annuellement dans toute l’Afrique afin que la population puisse avoir accès à l’eau potable. Cependant, le principal problème va concerner la gestion des services de distribution d’eau.


    Plusieurs zones d’incertitudes
    Les défis pour une eau potable en Afrique sont surtout d’ordre politique. Il faudra en effet mettre en place de véritables politiques de développement dont le but sera d’assainir la gestion de l’eau et surtout de garantir un accès équitable à toute la population. Cependant, dans certaines zones, les financements ne sont pas à la hauteur. De plus, l’environnement socio-économique de certains pays ne permet pas vraiment d’optimiser ce service. Toutefois, certains pays investissent souvent sur des pompes de chantier en Afrique afin de construire des infrastructures d’eau et d’assainissement. Ce qu’il faudra faire, c’est de mettre en place des institutions capables de gérer la mise en œuvre des plans d’accès à l’eau potable
  • You might also like