• Anti-tartre

    Un moyen économique d'éviter l'entartrage.
    Un anti-tartre est un dispositif utile dans de nombreux foyers, et plus particulièrement ceux implantés dans des communes où l'eau est dure. Une eau dure est une eau fortement minéralisée, donc chargée en calcaire, et qualifiée d'incrustante en raison du tartre qu'elle dépose dans les tuyaux, la robinetterie, les appareils ménagers, la vaisselle et les ustensiles de cuisine.

    Précision : alors que l'adoucisseur d'eau élimine le calcaire dans l'eau, l'anti-tartre empêche que les minéraux (dont le calcaire) présents dans l'eau ne se déposent.

    Présentation de l'anti-tartre

    L'anti-tartre n'est pas un appareil qui ôte le calcaire présent dans l'eau mais qui empêche ce calcaire de se déposer et de constituer du tartre. Avant de vous lancer dans l'achat et l'installation d'un anti-tartre, sachez donc que cet appareil ne change en rien la dureté de l'eau, c'est-à-dire sa teneur en calcaire.
    Il permet cependant, sous l'effet d'un champ magnétique ou d'une action chimique, de transformer le calcaire en poudre blanche qui n'accroche pas aux parois et qui sera ensuite évacuée mécaniquement.
    Dans certains cas, l'installation d'un filtre anti-tartre n'est pas adaptée. Il faut alors se tourner vers la solution de l'adoucisseur. Pour être sûr de faire le bon choix, demandez l'avis d'un spécialiste.

    Fonctionnement et caractéristiques des appareils anti-tartre

    Il existe plusieurs types de dispositifs anti-tartre dont les plus courants agissent soit en polarisant les minéraux dans l'eau (il s'agit alors d'anti-tartre magnétiques et électroniques), soit à l'aide d'une réaction physico-chimique.

    Anti-tartre magnétique

    Les anti-tartre magnétiques sont constitués d'aimants (en général par paire) qui se posent à cheval sur le tuyau de distribution de l'eau en aval du compteur. Leur principe de fonctionnement est basé sur la polarisation naturelle des matériaux soumis à une aimantation. Une fois polarisés, les minéraux contenus dans l'eau sont censés ne plus se déposer sur les parois des conduites et sur les résistances de chauffe (ballon d'eau chaude, lave-linge, lave-vaisselle...).
    Les anti-tartre magnétiques n'utilisent pas de consommables et ne nécessitent aucune alimentation électrique.

    Anti-tartre électronique

    Les anti-tartre électroniques agissent également par polarisation des minéraux contenus dans l'eau, mais au lieu que cette polarisation soit naturelle par aimantation, elle est artificielle et provoquée par des champs magnétiques issus de courant induit. La partie électronique de l'anti-tartre n'est en fait qu'une centrale de régulation et de contrôle des champs magnétiques induits qui nécessite une alimentation électrique, mais ces appareils n'emploient pas de consommables (cartouches, recharges...).
    Bon à savoir : un anti-tartre électronique n'envoie jamais de courant électrique sur ou dans une canalisation. Seul un bobinage extérieur au tuyau reçoit un courant électrique à basse tension qui est inoffensif, même en cas de contact avec l'eau distribuée.
     

    Anti-tartre chimique

    Les anti-tartre chimiques filtrent le calcaire de l'eau comme le fait un adoucisseur d'eau. Généralement, ces anti-tartre utilisent des pastilles(silicophosphates) qui sont à remplacer périodiquement mais n'ont pas besoin d'énergie externe pour fonctionner.

    Installation d'un anti-tartre

    Il y a deux grandes catégories d'anti-tartre qui diffèrent selon leur mode de pose. C'est en fonction du type d'implantation (sur ou dans la plomberie) et du volume d'eau à traiter (toute la maison ou un simple appareil) que l'on choisit de poser soi-même facilement un anti-tartre ou de faire appel à un professionnel pour son installation.

    Anti-tartre à raccorder

    Il s'agit soit d'anti-tartre capables de traiter l'intégralité du volume d'eau consommé par une famille, soit d'anti-tartre ponctuels à intercaler sur l'alimentation en eau d'un appareil électroménager. Si les anti-tartres pour habitation complète requièrent généralement une intervention sur la tuyauterie (découpe, soudure ou brasage, raccords...), ceux pour un seul appareil se posent assez facilement grâce aux raccords flexibles à visser.

    Anti-tartre à poser sur une canalisation

    Il s'agit soit d'aimants naturels qui se posent comme des étriers à mâchoires que l'on resserre autour du tuyau, soit de fils à enrouler autour du tuyau. Les deux systèmes ne demandent aucune découpe ni soudure, brasage ou raccord de tuyauterie. Mais un anti-tartre électronique réclame une alimentation électrique qui peut être sur secteur, ou fonctionner par pile(s).
    Bon à savoir : à la différence d'un véritable adoucisseur d'eau, l'anti-tartre ne demande aucun réglage ou paramétrage complexe. En revanche, son efficacité ne peut pas être prouvée par une analyse d'eau ou des tests aux bandelettes de papier réactif.

    Prix d'un anti-tartre

    Un anti-tartre pour une maison se vend parfois à moins de 10  pour un anti-tartre magnétique à poser sur un tuyau de distribution, mais certains sont vendus à près de 900 € alors qu'il ne s'agit que d'aimants...
    Il faut s'attendre à une même différence de prix ou presque pour des anti-tartre électroniques vendus à partir de 30  environ, mais jusqu'à plus de 2 500 . Ici, la différence de prix peut (en partie) s'expliquer par un dimensionnement différent en fonction de la consommation en eau (maison ou établissement hôtelier).
    Un anti-tartre ponctuel à poser en amont d'un seul appareil s'achète autour de 15 ou 20  mais nécessite alors des consommables (pastilles) qu'il faut acquérir en plus.
    À noter : l'emploi d'un filtre anti-déposition des métaux en suspension après l'anti-tartre est conseillé dans le cas d'une distribution d'eau pour une maison complète. De même, afin d'éviter une corrosion plus rapide des éléments de chauffe des appareils (ballon d'eau chaude notamment), il faut s'assurer que celui-ci est bien équipé d'une protection contre l'oxydation galvanique. Ces éléments constituent un surcoût qu'il faut prendre également en compte avant l'achat.
  • You might also like