• Le pH de l’eau de votre piscine : tout ce que vous devez savoir

    Qu’est-ce que le pH de l'eau ?

    Le pH, ou potentiel hydrogène, représente la concentration de l’eau en ions hydrogènes. Le pH est compris entre 0 et 14 :
    • L’eau est acide si le pH se situe entre 0 et 6,
    • L’eau est basique si le pH se situe entre 8 et 14,
    • Aux alentours de 7, le pH est neutre.
    L’eau d’une piscine doit avoir un pH neutre, mais tout dépend de l’eau et des produits utilisés.

    Quel est le pH idéal pour l’eau de votre piscine ?

    L’eau de la piscine doit être neutre ou légèrement basique. Le pH idéal admis est de 7,4. Néanmoins, cette valeur dépend :
    • de la dureté de votre eau, donnée en TH (Titre Hydrotimétrique) : selon la région dans laquelle vous vivez, l’eau n’a pas la même teneur en calcaire.
    • des produits de traitement de l’eau, notamment les désinfectants : pH et chlore peuvent interférer l’un avec l’autre, par exemple.
    Le pH doit être ajusté suivant ces paramètres, soit un peu en dessous, soit un peu au dessus de 7. Il conditionne l’efficacité de vos traitements de l’eau, ainsi que sa qualité et son équilibre.
    Un pH de piscine mal équilibré : les risques
    De nombreux facteurs peuvent faire varier le pH de l’eau de votre piscine : la température extérieure, le dosage des produits de piscine, la fréquentation de la piscine, etc. Un pH mal équilibré peut occasionner différentes gênes :
    • Changement de la couleur de l’eau, qui n’est donc plus totalement pure,
    • Moins bonne efficacité des produits désinfectants,
    • Irritation des yeux et de la peau,
    • Développement de calcaire ou d’algues dans la piscine,
    • Détérioration du matériel : fixations, revêtement, système de filtration de l’eau, etc.
    Pour prévenir ces désagréments, pensez à régulièrement contrôler votre pH.

    Vérifiez le pH de l’eau de votre piscine

    Il convient de vérifier le pH de l’eau au moins chaque semaine. Plusieurs techniques existent :
    La plus simple est d’utiliser un pH-mètre électronique : vous le plongez dans l’eau et lisez le résultat sur un petit écran.
    Il existe également des testeurs de pH colorimétriques, sous forme de comprimés, de réactifs liquides ou de bandelettes test. L’eau réagit à un produit particulier et une ou plusieurs couleurs apparaissent sur le testeur : ces couleurs vous indiquent le pH.
    Les tests doivent être fait avec attention et précision. Il convient d’attendre le temps recommandé et de ne rien faire qui fausserait les résultats :
    • Faites les tests pH au sec,
    •  Ne secouez pas les produits testeurs (bandelettes ou comprimés),
    • Ne les touchez pas avec les doigts,
    • Ne laissez pas vos produits au soleil,
    •  N’utilisez pas de testeurs périmés : vérifiez la date d’expiration des produits.
    Si vous n’êtes pas sûr du pH de votre piscine, il vaut mieux refaire un test. Il serait dommage d’utiliser du correcteur de pH alors qu’il n’était pas nécessaire de le faire.

    Corrigez le pH dans votre piscine


    Lisez bien les consignes d’emploi avant d’utiliser ce type de produit. Ajoutez-en en petites quantités et laissez agir quelques heures pour vérifier si le pH s'est bien réajusté, avant d'en rajouter si besoin.
    Le pH peut parfois s’ajuster tout seul, ou suite à un traitement choc. Ne régulez son taux que si nécessaire. Vous pouvez verser un correcteur d’alcalinité dans l’eau pour stabiliser le pH, si vous observez de trop fortes variations.
    Vous pouvez aussi installer une pompe pH, reliée à un régulateur qui ajuste automatiquement le pH. La pompe pH, ou pompe doseuse, maintient le pH de votre eau de piscine et vous évite la manipulation de produits correcteurs de pH.
    Le pH est un paramètre important de l'eau de votre piscine, il est souvent responsable des différents problèmes d'eau trouble. C'est pourquoi, il est indispensable de le contrôler régulièrement.
  • You might also like