• Pollution de l'eau

    Pollution agricole

    Le Code de la santé publique et les lois environnementales interdisent toute activité polluante à l'intérieur des périmètres de captation de l'eau : les ZNT (Zones non traitées). Et les agriculteurs sont dans l'obligation de planter des « bandes végétales tampon » de 5 mètres entre les cultures et les cours d'eau pour capter une partie des polluants.
    D'une manière générale, on tend à limiter et à maîtriser l'usage des pesticides pour la protection de l'eau et de l'environnement :
    • L'épandage a été interdit par voie aérienne, et est réglementé selon un calendrier propre à chaque culture par voie terrestre.
    • Les utilisateurs professionnels de pesticides (dont les agriculteurs) sont obligés de noter dans un registre leurs utilisations de produits phytosanitaires.
    • Les pesticides, fongicides et herbicides sont interdits dans les espaces publics.
    • La vente de la plupart des produits phytosanitaires est interdite aux particuliers depuis 2017, et leur utilisation compter de 2019.

    Pollution urbaine

    Concernant la pollution urbaine, quatre cas se distinguent :
    • Les installations des particuliers (fosses septiques, etc.) doivent elles aussi respecter de nombreuses normes et font l'objet de contrôles réguliers réalisés par les communes.
    • Les stations de traitement des eaux usées doivent respecter de nombreuses réglementations européennes et françaises.
    • Les industriels qui rejettent leurs eaux usées dans les rivières ou les lacs doivent contrôler leurs rejets (ils peuvent avoir leur propre station d'épuration).
    • La pollution de l'eau par les résidus de médicaments et leur effet à long terme ont fait l'objet de nombreuses études depuis 2010, et sont concernés par le plan micropolluants 2016-2021.
  • You might also like