• retour point par point sur la réglementation rigoureuse qui entoure l'eau potable

    En France, l'eau qui coule à nos robinets est un produit des plus élaborés faisant l'objet de traitements et de contrôles. Pour quelles raisons, vous demandez-vous peut-être ? Tout simplement parce qu'il n'existe pratiquement plus, à l'état naturel, d'eaux conformes aux normes exigeantes de potabilité. Quelle est donc la réglementation en la matière ? Est-elle très sévère ? Notre eau est-elle garantie contre tous les risques immédiats ou à long terme ? Découvrez combien la qualité est la préoccupation première et constante des professionnels de l'eau.

    EAU DU ROBINET : UN DES PRODUITS ALIMENTAIRES LES PLUS CONTRÔLÉS



    Boire de l’eau du robinet est un geste simple et accessible à tous mais cette eau doit satisfaire l’ensemble des exigences sanitaires. Depuis la ressource naturelle, en passant par l’usine de potabilisation et le réseau de distribution, jusqu’au robinet, le traitement de l’eau et ses contrôles garantissent la qualité.
    Dans la mesure du possible, les ressources naturelles les plus proches d’une commune sont généralement exploitées pour produire l’eau potable. Avant toute autorisation d’exploitation, la qualité des eaux doit être rigoureusement contrôlée, un éventuel traitement peut s’avérer nécessaire pour produire une eau conforme aux normes.
    La qualité de l’eau se réfère à deux aspects :
    • santé et hygiène
    • confort et plaisir
    La recherche du confort et du plaisir peut paraître secondaire par rapport à l’impératif sanitaire. Cependant, pour les utilisateurs habitués au confort domestique, elle est également devenue essentielle. Les professionnels de l’eau font donc tout pour répondre à cette attente. Boire de l’eau, qu’il s’agisse d’eau en bouteille ou d’eau du robinet, doit être un moment agréable et un geste totalement sûr pour les consommateurs.
    « L’eau doit être aussi agréable à boire que les circonstances le permettent »
    Organisation mondiale de la Santé (OMS)

    DES NORMES STRICTES DE QUALITÉ POUR L'EAU POTABLE
    En France, une réglementation sanitaire stricte s’applique aux eaux destinées à la consommation humaine (en sont exclues les eaux conditionnées). Elaborée par le ministère en charge de la Santé, à partir d’une directive européenne, elle figure au Code de la santé publique et est issue des arrêtés du 11 janvier 2007 et du 21 janvier 2010.
    Objectifs ? Assurer la qualité sanitaire depuis la ressource en eau brute jusqu’à l’habitation. Cette réglementation est définie sur la base de travaux médicaux et les recommandations en vigueur de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Sont alors établies les doses maximales admissibles (DMA), soit la quantité d’une substance qu’une personne peut absorber quotidiennement et sans danger sa vie durant. Sur cette base, est calculée la teneur maximale tolérable dans l’eau du robinet, en gardant une marge de sécurité confortable.

    https://www.cieau.com

    Le saviez-vous ?

    L’eau potable en France provient à :
    • 62 % d’eaux souterraines (alimentées par ruissellement d’eau de pluie et récoltées par captage d’une source ou forage d’une nappe profonde)
    • 38 % d’eaux de surface (fleuve, rivière, lac)

    Le saviez-vous ?

    L’eau potable en France provient à :
    • 62 % d’eaux souterraines (alimentées par ruissellement d’eau de pluie et récoltées par captage d’une source ou forage d’une nappe profonde)
    • 38 % d’eaux de surface (fleuve, rivière, lac)

    Le saviez-vous ?

    L’eau potable en France provient à :
    • 62 % d’eaux souterraines (alimentées par ruissellement d’eau de pluie et récoltées par captage d’une source ou forage d’une nappe profonde)
    • 38 % d’eaux de surface (fleuve, rivière, lac)
  • You might also like