• Les dangers du chlore dans l'eau de robinet

    Le chlore est un agent oxydant qui provoque, à long terme, des effets secondaires graves.

    Dans les pays dits "avancés", le combat d'aujourd'hui n'est plus le combat d'hier.
    Il y a quelques décennies, les scientifiques devaient lutter contre les maladies hydriques comme le choléra, la polio, l'hépatite A et C, la gastro-entérite, le typhus ou la dysenterie.
    La mise en place d'une chloration systématique des eaux de distribution, la mise au point d' antibiotiques et la généralisation des vaccinations obligatoires ont permis d'éradiquer ces différentes maladies.
    Aujourd'hui le consommateur considère cette situation comme acquise et veut davantage de qualité et de garanties.

    Certes le chlore a l'avantage, pour un faible coût, de tuer les bactéries et les virus dans l'eau mais il a des défauts (comme toute chose par ailleurs) : le chlore, c'est comme un pesticide, il tue la vermine mais vous empoisonne à petit feu. 

    Le chlore dans l'eau c'est aussi comme le tabac ou l'amiante.
    Si vous y êtes exposé très occasionnellement vous ne risquez rien. Par contre si vous en absorbez de petites doses chaque jour pendant 30 ans alors, alors là... Vous risquez réellement des ennuis se santé.
    Il faut savoir que le chlore, sous forme de gaz, ou de javel est un poison violant.
    En effet, je défie quiconque de respirer une seule bouffée de chlore gazeux ou de boire un verre d'eau de Javel sans se retrouver aux urgences de l'hôpital.
    Non seulement, le chlore est un poison, mais c'est une bombe a retardement.
    Même à très petites doses, il réagit avec les matières organiques contenues dans l'eau pour former des composés chimiques cancérigènes dont les plus étudiés sont appelés T.H.M (Tri Halo Méthanes).
    Dans la littérature américaine, canadienne et espagnole, vous trouverez de nombreux articles qui montrent que les dérivés du chlore peuvent provoquer des cancer du colon, du rectum, de la vessie, de la vésicule biliaire, des malformations congénitales et des maladies cardio-vasculaires.
    Des chercheurs américains du Wisconsin viennent même de démontrer une relation étroite entre le cancer du sein et la consommation d'eau chlorée.

    Selon le US Council of Environnemental Quality, "le risque de cancer chez les personnes buvant de l'eau chlorée est de 93% plus élevé que chez ceux dont l'eau ne contient pas de chlore".
    Corps humain

    Le docteur Joseph Price affirme qu'un des facteurs de l'apparition de l'athérosclérose (à l'origine des accidents circulatoires cardiaques ou cérébraux) est le chlore.
    Que les distributeurs d'eau et les instances sanitaires se rassurent, je ne suis pas entrain de dire qu'il faut interdire la chloration de l'eau potable.
    Pas du tout et bien au contraire.

    Le chlore est pas cher, il est efficace et rémanent (son pouvoir désinfectant persiste dans le temps).
    Mais, ce que je veux dire c'est que le consommateur doit être informé que pour ses besoins alimentaires (boisson, cuisson, lavage des fruits et légumes), il doit enlever le chlore, en filtrant l'eau du robinet.
    En plus, aujourd'hui, il n'a jamais été aussi facile et pas cher de filtrer l'eau du robinet pour éliminer le chlore. De nombreux industriels, ont mis au point, des systèmes de filtration efficaces et économiques.

    http://www.filtre-eau-robinet.com
  • You might also like