• Comment préserver l’eau?

    Comment préserver l’eau?



    L’eau, un bien précieux et fragile.
       
    Sur notre planète, il y a ¾ d’eau dont 97% est salée et seulement 1% est réellement utilisable pour la consommation.
    Un Américain consomme : 2000 m3 par an, soit une piscine olympique!
    Un Européen consomme : 1000 m3 par an.
    Un Jordanien consomme :100 m3 par an.
    Un Haïtien consomme : 7 m3 par an.

    Les consommateurs d’eau (illustration p56 du Junior, la planète)  

    Agriculture : 70% d’eau est prélevée, Conso : 1750 km3. Gâchis : 750 km3.
    Industrie : 22% d’eau prélevée. Conso : 80 km3. Gâchis : 670 km3.
    Usages domestiques : 8% d’eau est prélevée. Conso : 50 km3. Gâchis: 300 km3. 
    Les gâchis sont dus aux fuites des tuyaux et des réservoirs, ainsi qu’à l’évaporation et au gaspillage. 

    Des guerres de l’eau auront-elles lieu?

    Il existe déjà des guerres à cause des fleuves qui sont partagés entre plusieurs pays. Des centaines de nappes phréatiques se partagent entre les frontières de pays.

    Les ressources et l’inégalité de la répartition de l’eau.  
      
    Sur Terre il y a 1,4 milliard de m3 d’eau douce mais seulement 12 millions de m3 d’eau douce car le reste est bloqué.
    L’Amazonie reçoit 20 % des pluies du monde pour seulement 10 millions de personnes.
    L’Afrique reçoit 1,5 % des pluies du monde pour 400 millions de personnes.
     Il existe 1 milliard de personnes qui n’ont pas accès à l’eau potable. D’ici 2015, l’ONU voudrait qu’il n’en reste plus que 500 millions. Toute l’eau douce de la Terre pourrait être contenue dans une bulle de 700 kms de rayon (c’est la distance de Paris/Marseille).
     A Tunis, on utilise les eaux usées pour l’agriculture. Au Japon, les lavabos et les douches ont leur « eau récupérée » pour être utilisée dans les toilettes. Et la quantité d’eau utilisée par les habitants d’un immeuble est divisée par deux.  
      
    La pénurie d’eau  

    Près de la moitié de l’humanité risque la pénurie* d’eau. En 2025, dans 48 pays, l’Homme prendra plus de 40% d’eau disponible. Alors, 4 milliards de personnes pourront manquer d’eau en 2050. 

    pénurie*: n.f. Manque de ce qui est nécessaire. (différent d’abondant)

    Il y a 3 choses principales qui la font disparaître :
    –         Les fuites, 60% de l’eau non utilisée est perdue.
    –         L’agriculture, 70% de l’eau prélevée part à l’agriculture. Une des solutions serait de faire du goutte à goutte.
    –         L’industrie, 22%.
    –         Pour que l’industrie fabrique 1 tonne d’acier il faut de 6 m3 d’eau à 300 m3 d’eau.
    –    Pour que l’agriculture fabrique du sucre, il faut de 3 m3 à 400 m3.

    La dégradation de l’eau (par Erika, Melissa et Imen)


    L’eau menacée
    Nos ressources en eau diminuent en raison du gaspillage et de la pollution :
    à mesure que le nombre d’habitants de la planète augmente, les sources de pollution de l’eau sont toujours plus nombreuses et de plus en plus importantes.
     « Les grandes pollutions » de Anne Lesterlin
    L’eau un vrai dépotoir
    Les rivières ont trop longtemps servi de dépotoir pour les déchets domestiques agricoles et industriels.
    Tout ce qu’on jette dans l’évier aboutira tôt ou tard dans une rivière.
    Les gros déchets sont les pollutions les plus visibles mais pas les plus dangereuses. Les éléments artificiels sont parfois très toxiques pour le milieu.
    Certains polluants sont jetés volontairement (par ex: les eaux d’égouts). Il s’agit d’une pollution organique. Les élevages et les industries agro-alimentaires sont responsables de cette pollution.
    Les eaux d’égouts contiennent des microbes qui provoquent des maladies. Cette pollution peut être éliminée si elle n’est pas trop forte. Les pays tropicaux ont beaucoup de maladies à cause de cette pollution. Ces parasites sont rares en Europe .
     « Planète polluée » de Steve Parker« Planète polluée » de Steve Parker
    Conséquence de nos actions journalières
    A la maison, les activités de toute la famille, de la toilette à la lessive, produisent l’eau sale, que l’on appelle aussi « eau usée ».
    A cela s’ajoute aussi le lavage des rues, des hôpitaux, des écoles….
    Dans l’eau il y a des petits vers qui se reproduisent. Il y a aussi des excréments et des cadavres d’animaux.
    Petite histoire tragique
    En hiver, le lisier de porc déversé sur les champs en tant qu’engrais provoque indirectement la prolifération d’algues dans les plages.
    Tout commence à la ferme, les déjections de porc sont vendues ou données aux agriculteurs. Les agriculteurs les déversent sur leurs champs en hiver pour favoriser la pousse des cultures qu’ils vont produire. La pluie entraîne le lisier de porc dans les nappes phréatiques, les nappes phréatiques vont dans les rivières, qui vont elles-même dans les fleuves qui se déversent dans la mer. Rien de grave ?!? Sauf que le lisier de porc favorise la croissance exagérée de nitrates (bactéries).
    Mais les nitrates favorisent eux-mêmes la croissance exagérée d’algues, ce qui provoque la fuite ou la mort des poissons.
    Et ensuite ? …pour l’instant rien !
    AGISSONS PENDANT QU’IL EN EST ENCORE TEMPS !!!!!!!!
    Nationpresse.info Olivier de Granevil.Nationpresse.info Olivier de Granevil.
    La pollution
    La pollution nous attend et nous touche partout et en tout point par ex:
    -nos fruits
    -nos légumes
    -nos poissons
    Quelques conseils
    – Avant de boire l’eau du robinet, laisse-la un peu couler car dans les vieilles habitations, les tuyaux sont en plomb. Cela provoque une maladie, le saturnisme, dont on peut mourir.
    – Lave et pèle les fruits et les légumes car les pollutions se concentrent sur la peau des fruits et des légumes.
      L\'eau à petits pas » de François Michel

    https://lewebpedagogique.com
  • You might also like