• Le Contrôle de la Qualité des Eaux à l’ONEP



    En tant que producteur d’eau potable à l’échelle du Royaume et distributeur dans les moyens et les petits centres, l’Office National de l’Eau Potable (ONEP) a mis en œuvre tous les moyens nécessaires pour garantir la qualité des eaux distribuées et veiller à réduire, voire éliminer toutes les sources de pollution qui pourraient toucher négativement les ressources en eau destinées à l’approvisionnement en eau potable.

    En effet, l’ONEP assure à tous les stades de la production, du transport et de la distribution, la surveillance de la qualité des eaux, sur les plans physico-chimique, bactériologique et biologique. Cette surveillance, destinée à protéger la santé du consommateur, comporte :

    • la caractérisation de la qualité des eaux des ressources dégagées en vue de définir, le traitement de potabilisation adéquat,
    • les enquêtes sanitaires autour des ressources dégagées ainsi que celles en exploitation,
    • le contrôle de l’efficacité du traitement des eaux avant leur distribution,
    • la vérification de la potabilité des eaux jusqu’aux points de livraison aux consommateurs et de l’absence de contamination secondaire dans le réseau,
    • la protection des ressources en eau contre la pollution.

    Ces activités de suivi de la qualité des eaux produites et/ou distribuées se font selon les lois et règlements régissant la qualité de l’eau destinée à l’alimentation humaine ou utilisée pour la boisson :
    - la loi marocaine 10/95 sur l’eau,
    - l’arrêté N° 1277-01 (2002) portant fixation des normes de qualité des eaux utilisées pour la production d’eau potable,
    - La norme marocaine n° 03.7.001 relative à la qualité des eaux d’alimentation humaine,
    - la norme marocaine n° 03.7.002 relative au contrôle et à la surveillance des réseaux d’approvisionnement publics en eau.

    Les règlements régissant la qualité de l’eau potable (utilisées par l’ONEP), s’inspirent en grande partie des Directives de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour la qualité de l’eau de boisson et de la Directive Européenne relative à la qualité des eaux destinées à la boisson. 

    Le Laboratoire Central de Rabat : Un équipement performant et un personnel compétent

    Afin d’assurer la surveillance de la qualité des eaux, l’ONEP a mis en place en 1968 un Laboratoire Central situé à Rabat qui s’est érigé en une Direction de Contrôle de la Qualité des Eaux en 1992. Ce laboratoire est reconnu par son personnel qualifié, ses équipements de haute performance et sa grande expérience en matière d’analyses environnementales dans les secteurs d’activité concernant l’Alimentation en Eau Potable (AEP), le contrôle de la pollution et l’assainissement. Le personnel du Laboratoire est formé aux techniques de pointe dans plusieurs domaines en relation avec la qualité de l’eau (analyse, ingénierie,…), Le Laboratoire Central de Rabat exerce également des activités de caractérisation des eaux résiduaires urbaines et industrielles et évalue leur impact sur l’environnement ainsi que le suivi des ouvrages d’épuration des eaux usées.

    Un réseau de laboratoires décentralisés à travers le Maroc

    En plus du Laboratoire de Rabat, L’ONEP dispose de 52 autres Laboratoires décentralisés répartis en Laboratoires Régionaux, Laboratoires Provinciaux et Laboratoires de Stations de Traitement à attributions actuelles totalement relatives à l’alimentation en eau potable. Ces laboratoires sont répartis à travers le royaume pour réaliser une surveillance de proximité de la qualité de l’eau et effectuer des contrôles au niveau des unités de traitement de clarification, de déminéralisation et de dessalement ainsi qu’au niveau des sources de pollution qui menacent les ressources en eau utilisées ou susceptibles d’être utilisées pour la production d’eau potable.

    Les laboratoires décentralisés de l’ONEP vont prendre progressivement toutes les activités de caractérisation des eaux résiduaires urbaines et industrielles et de suivi des ouvrages d’épuration des eaux usées.

    Les réalisations des analyses bactériologiques, de surveillance et physico-chimiques effectuées par les laboratoires décentralisés dans le cadre de la surveillance de la qualité des eaux produites et distribuées par l’Office sont passées de 29124 en 2003 à 37337 en 2006 (approche).

    L’ONEP est également doté de deux Laboratoires mobiles dont un au niveau du Laboratoire Central et un deuxième au niveau Régional.

    Les laboratoires de l’Office emploient 217 agents dont 61 Cadres Supérieurs, 137 agents de Maîtrise et 19 Agents d’Exécution. Le Laboratoire Central dispose d’un équipement d’Analyses de Pointe qui sera progressivement généralisé au niveau de tous les laboratoires décentralisés de l’Office. Il s’agit de:
    - Chromatographe phase gazeuse couplée au spectromètre de masse (GC/MS),
    - Chromatographe en phase gazeuse CPG),
    - Analyseur des organo-halogénés (AOX),
    - Chromatographe en phase liquide HPLC),
    - Infra-Rouge (IR),
    - Analyseur du Carbone Organique Total COT),
    - Analyseur des métaux par torche à plasma (ICP),
    - Appareils d’Absorption Atomique (AAS),
    - Spectromètres UV- visible,
    - Granulomètre laser,
    - Microtox..

    Le laboratoire Central de l’ONEP réalise plusieurs prestations analytiques : Analyses bactériologiques, analyses biologiques, analyses hydrobiologiques, analyses écotoxicologiques, analyses physicochimiques inorganiques et organiques et essais de traitabilité.

    Les principaux domaines analytiques sont les eaux de consommation, Les eaux de baignade, les eaux naturelles, les eaux saumâtres et marines, les eaux usées, les sédiments, les produits chimiques utilisés pour le traitement de l’eau destinée à la consommation humaine, et les matériaux en contact avec l’eau.

    Quant aux autres Laboratoires de l’Office, actuellement, ils assurent les analyses bactériologiques, de surveillance et physico-chimiques.

    En 2006, 4162 points de prélèvement ont été contrôlés par les Laboratoires de l’ONEP, 48 Stations de Traitement d’Eau Potable suivies et 20 Stations d’Epuration des eaux usées (STEP) contrôlées. Ce nombre des STEP connaîtra une grandeévolution à partir de 2007.

    Le Laboratoire Central de l’ONEP a réalisé en 2006, 10002 analyses sur 25 type d’analyses. Ce nombre était de 9237 en 2003.

    Deux accréditations accordées au Laboratoire Central de l’ONEP selon le référentiel international ISO 17025

    Courant 2005, la Direction du Contrôle de la Qualité des Eaux de l’ONEP s’est vue attribuer deux accréditations selon le référentiel international ISO 17025 (Prescriptions générales concernant la compétence des laboratoires d’étalonnage et d’essais). Elles ont été décernées respectivement par :

    - le Ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à Niveau de l’Economie du MAROC, dans les domaines d’Analyses Bactériologiques, Analyses Physicochimiques inorganiques et Analyses Physicochimiques des micropolluants organiques,

    - le Ministère du Développement Durable, d’Environnement et des Parcs du Québec (Canada), dans les domaines de Microbiologie de l’eau et des matières solides, la Toxicologie de l’eau et la Chimie de l’eau.

    Egalement, un certificat d’encouragement pour la sécurité au travail a été accordé à l’ONEP (Laboratoire Central) dans le cadre du Prix National de la Sécurité lancé la première fois au Maroc par le Ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à Niveau de l’Economie (MICME) et le Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle (MEFP).

    Il est à noter qu’en plus de la démarche d’accréditation des analyses qui représente la principale démarche pour la fiabilisation des résultats d’analyses produits par la Direction du Contrôle de la Qualité des Eaux, il est prévu également, le déploiement de la démarche qualité selon l’approche processus au niveau des autres activités de l’Office dont celui relatif au contrôle de la qualité de l’eau tels que, le traitement, la surveillance, le contrôle de la pollution, la caractérisation des eaux,…etc

    Recherche et Développement

    L’activité recherche et développement répond à une préoccupation majeure de l’ONEP visant à travers l’innovation technologique et la créativité, la préservation du patrimoine hydrique marocain en quantité et en qualité pour des fins d’Approvisionnement en Eau Potable (AEP). De ce fait, le Laboratoire Central de l’Office a initié depuis plus de deux décennies, un ensemble de projets de recherche axés principalement sur : 

    - l’amélioration de la qualité des eaux et développement des techniques de traitement,
    - l’épuration et réutilisation des eaux usées,
    - la réduction des menaces de pollution sur les ressources en eau,
    - la mise au point de nouvelles techniques d’analyses des eaux,
    - le choix des matériaux en contact avec l’eau.

    Certains thèmes de projets ont fait l’objet de plusieurs publications scientifiques dans des séminaires internationaux ou dans des revues spécialisées nationales et mondiales, la Direction a participé activement à l’organisation de plusieurs salons internationaux de l’innovation et de la recherche dans les domaines de l’eau.

    A noter aussi, que le laboratoire Central de l’ONEP est désigné par l’OMS depuis avril 1994, Centre Collaborateur de l’OMS en matière de recherche dans le domaine d’approvisionnement en eau potable compte tenu des efforts déployés en la matière.

    Le label de laboratoire associé a également été accordé par le Centre National de la Recherche Scientifique et Technique à la Direction Laboratoire dans le cadre d’une enquête lancée en 1997.

    Face à la dégradation progressive de la qualité des ressources en eau et à l’apparition de normes plus exigeantes sur la qualité de l’eau, la recherche doit sans cesse innover. C’est ainsi que l’ONEP projette de renforcer les activités de recherche visant pour l’essentiel, la mise au point de nouveaux outils de contrôle de la qualité de l’eau, l’optimisation et le développement des procédés de traitement plus fiables et à des coûts maîtrisés. Une attention particulière sera également accordée à la recherche de techniques économes d’eau et peu polluantes ainsi qu’aux systèmes de traitement des ressources en eau non conventionnelles (eaux usées et eau de mer).

    Dans ce cadre, d’autres actions spécifiques seront poursuivies. Par exemple:

    - l’extension de l’accréditation aux laboratoires décentralisés de l’ONEP,
    - le développement des méthodes simples et rapides d’analyses des eaux,
    - la mise en place progressive de la décentralisation de la Fonction Contrôle de la Qualité des Eaux,
    - le développement davantage des aspects de marketing et de prestation d’assistance technique aux tiers,
    - le renforcement du partenariat avec les Institutions similaires nationales et internationales,
    - la poursuite de l’encadrement des formations nationales et internationales dans le domaine de la qualité des eaux.

    Les partenaires de collaboration scientifique et technique :

    Organismes nationaux : Centre National de la Recherche Scientifique et Technique (CNRST), Centre National de l’Energie, des Sciences et des Techniques Nucléaires (CNESTEN), Laboratoire Public d’Essais et des Etudes (LPEE), Ecole Mohammedia des Ingénieurs (EMI), Ecole Hassania des Travaux Publics (EHTP), Ecole National de l’Industrie Minérale (ENIM), Institut Agronomique et Vétérinaire ( IAV), Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), Centre de Développement des Energies Renouvelables (CDER), le Centre Marocain de Production Propre (CMPP), l’Association Marocaine de Recherche Scientifique et plusieurs Facultés du Royaume (Facultés des sciences, de médecine, des science et des techniques…)

    Organismes étrangers : Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), Compagnie Internationale Bruxelloise des Eaux (CIBE) en Belgique, Centre International d’Eau de Nancy (NAN.C.I.E) et Anjou Recherche en France, l’Office National d’Assainissement (ONAS) en Tunisie, l’Agence Générale d’Eau Potable (AGEP) en Algérie…
    K.BERRAMOU

  • You might also like