• Les maladies liées à la pollution de l’eau

    Introduction L'eau non traitée ou polluée est responsable de maladies graves chez l'homme, bien souvent mortelles dans les pays en voie de développement. Quelles sont les causes et les conséquences dues à la pollution de l’eau ?


    I – Les causes de la pollution de l’eau L'eau véhicule des virus, des bactéries, des parasites, des micro-organismes végétaux ou animaux, qui peuvent provoquer des maladies graves, voire mortelles pour l'être humain. L’eau est majoritairement souillée par les déjections humaines et animales, par les pesticides et engrais chimiques utilisés dans l’agriculture :

    la pollution de l’eau peut être bactériologique ou chimique. Aujourd'hui, l'eau trouvée dans la nature est de moins en moins potable car elle est polluée par des substances nocives rejetées par les activités humaines. Cette pollution influence même la qualité de l'eau qui a été traitée, tant elle est considérable. Pour diminuer le nombre de morts et de maladies liées à l'insalubrité de l'eau, il s'agit avant tout d'éradiquer la pauvreté, et de réduire la pollution des cours d'eau et des nappes phréatiques. Remarque :

     On distingue trois causes de contamination de la biosphère : la production d’énergie, les activités de l’industrie chimique et les activités agricoles. Toutes ces pollutions s’aggravent de façon continuelle par le développement rapide et intensif des industries pétrolières et chimiques, par l’emploi sur une échelle de plus en plus vaste de substances désherbantes, insecticides et détergentes. II – les conséquences de la pollution de l’eau Les maladies liées à l'eau insalubre sont appelées maladies hydriques. Elles tuent environ 5 millions de personnes chaque année, et 2,3 milliards en souffrent à cause de la mauvaise qualité de l’eau, et du au manque d’accès à l’eau potable .La majorité des victimes sont des enfants de moins de 5 ans.

     Selon l’UNESCO (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture), les maladies diarrhéiques tuent 6 000 d’enfants par jours. On dénombre de nombreuses maladies véhiculées par les micro-organismes présents dans l'eau :

     la schistosomiase, qui est une maladie hydrique considérée comme la deuxième infection parasitaire après le paludisme
      les amibes, qui provoquent de fortes diarrhées entraînant une déshydratation qui peut s'avérer mortelle
     la fièvre typhoïde, qui provoque des troubles digestifs et de fortes fièvres
     la bilharziose, responsable de troubles du foie, des intestins et de la vessie, dues à un petit ver qui se développe dans les eaux stagnantes
      l'onchocercose, qui engendre  la cécité
     les eaux stagnantes sont également les habitats des moustiques qui propagent la dengue ou le paludisme
      le trachome, qui est une maladie infectieuse des yeux qui peut provoquer une cécité après des infections répétées
     l'hépatite A et E entraînent une infection et une inflammation du foie
     le choléra est une infection intestinale aiguë due à une bactérie, qui se transmet par l’ingestion d’eau et d’aliments contaminés. La liste des maladies est longue, et la mortalité due aux maladies hydriques est très élevée.

     L’accès a l’eau potable est un problème grave, car il concerne plus de 2 milliards et demi de personnes dans le monde dans les pays en voie de développement, les sanitaires et le traitement de l’eau n’existe quasiment pas. Pour la faune marine, l'eau est comme l'air que les animaux terrestres respirent. Polluer l'eau des poissons est comme s'enfermer dans une pièce pleine de fumée ou de poussière en suspension, ce qui est suffoquant.

     Beaucoup de cours d'eau sont morts à cause des déchets et produits chimiques toxiques qui y ont été déversés. Naturellement, la perte de végétation sous-marine diminue la quantité de nourriture et d'habitats pour les animaux qui en ont besoin pour survivre, donc une réduction de la quantité de poisson. Les oiseaux qui se nourrissent de ses poissons en auront moins, donc plus vont mourir ou se déplacer, donc moins d'oiseaux pour les renards et autres... et tout le milieu va finalement être déserté.

     Conclusion :

    C'est véritablement la pauvreté qui est responsable de toutes ces maladies et ces décès liés à l'eau : manque d'eau, assainissement inexistant ou insuffisant, mauvaise hygiène, pas de fabrication d'eau potable, peu d'accès aux soins et structures médicales inexistantes. Il faut être responsable et ne pas se débarrasser de débris et produits chimiques dans les cours d'eau ou dans les ordures. Les municipalités ont habituellement un service pour vous permettre de vous débarrasser de vos produits toxiques, peintures et autres rebus. Sinon, les végétaux, les animaux et vos enfants ne feront qu'en souffrir à longue échéance.
  • You might also like