• Qualité de l'eau potable dans les pays en développement

    L'eau est le produit chimique le plus abondant dans le corps humain et joue un rôle central dans la régulation du transport des nutriments, l'élimination des déchets toxiques, la régulation thermique, la digestion et le fonctionnement des organes. Environ 55-65% du poids du corps humain provient de l'eau.

    C'est pour cela que protéger la qualité de l'eau est une priorité absolue. De toutes les préoccupations environnementales que les pays en développement font face, le manque d'eau potable de bonne qualité est sans doute le plus grave.

    L'eau potable est défini comme ayant une qualité acceptable en termes de ses caractéristiques physiques, chimiques et de ses paramètres bactériologiques afin d'être sans risque pour boire et cuisiner. Elle demeure inaccessible pour environ 1.1 milliards de personne dans le monde.

    Près de la moitié de la population dans les pays en développement souffre de six maladies principales associées à leur eau potable:
    (Environ 400 enfants agés de moins de cinq ans meurent dans ces pays par heure à cause de ces maladies.)

    1. La diarrhée causée par un certain nombre de pathogènes microbiens
    2. Ascaris,
    3. Dracunculisis,
    4. Ankylostome 
    5. La schistosomiase
    6. Trachome causée par une bactérie, conduisant à la cécité

    (2 à 5: ce sont toutes des infestations par des vers différents qui mènent à la manque de mobilité, la morbidité   
    et parfois la mort) 
    Une consommation quotidienne de 2 litres est la valeur généralement estimée pour une personne pesant 60 kg. C'est la valeur utilisée dans l'estimation d'être exposé à l'ingestion des produits chimiques potentiellement dangereux dans l'eau potable. La prise d'eau actuelle, toutefois, varie considérablement d'un individu à l'autre, et aussi en fonction du climat, l'activité physique et la culture
    Le besoin d'eau augmente fortement lorsque la température ambiante dépasse 25 degrés Celsius, pour compenser la perte d'humidité par la transpiration. Donc, dans les pays en développement situé en Afrique où le climat est très chaud, les personnes consomment plus d'eau qui est possiblement contaminée.
    Contamination biologique:

    Les polluants les plus communs et mortels dans l'eau des pays en développement sont d'origine biologique. L'OMS (organisation mondiale de la santé) affirme que les maladies infectieuses causées par des bactéries pathogènes, les virus et les protozoaires ou
    par des parasites sont les risques de santé les plus communs et répandus associés à l'eau potable
    L'OMS estime que plus de 5 millions de décès chaque année (de ce nombre, environ 4 millions d'enfants sont âgés de moins de 5) sont causés par l'eau contaminée. L'ampleur de la mortalité des maladies diarrhéiques causées par la consommation d'eau impure rend ce problème la plus grande menace environnementale pour la santé d'une population.

    http://sciencepasteur.pbworks.com

  • You might also like