• Traitement et pré-traitement des eaux usées

    Les eaux usées sont prétraitées en fosse puis traitées par une filière
    Les propriétaires d'habitation située dans un zonage d'assainissement individuel doivent être équipés d'un système d'assainissement non collectif. Avant toute mise en place vous devez prendre contact avec le SPANC du lieu de l'habitation, qui déterminera si le dispositif est adapté.
    L'épuration des eaux usées comporte deux étapes : le prétraitement (traitement primaire) et le traitement (traitement secondaire). Différents dispositifs sont possibles :
     filières traditionnelles ou filières agréées.

    Le prétraitement : fosse toutes eaux

    Le prétraitement (appelé aussi traitement primaire) est assuré par une fosse toutes eaux qui peut être une fosse septique dans le cas d'installations anciennes. Cette fosse peut être complétée par un préfiltre et/ou un bac à graisses.

    Solutions de prétraitement

    On distingue deux solutions classiques de prétraitement des eaux usées. Leur objectif est double : décanter les matières en suspension et diluer la pollution.
    Les dispositifs classiques de prétraitement des eaux usées
    • La plus répandue aujourd'hui, elle permet de collecter l'ensemble des eaux usées dans le même bac.
    • La fosse toutes eaux est la seule fosse que l'on puisse installer aujourd'hui.
    • Ne reçoit que les eaux-vannes.
    • Ce dispositif équipe encore de nombreuses maisons.
    • Elle ne peut plus être installée : les filières d'assainissement autorisées doivent désormais traiter ensemble toutes les eaux usées.
    La fosse toutes eaux est une cuve étanche qui reçoit l'ensemble des eaux usées ménagères :
    • elle retient les matières solides, qui tombent au fond et forment les boues ;
    • elle retient les graisses qui flottent en surface ;
    • elle permet la liquéfaction des matières polluantes grâce à l'action de bactéries anaérobies ;
    • elle est équipée d'une ventilation qui évacue les gaz issus de la fermentation anaérobie.
    L'épuration en prétraitement par les bactéries se fait en mode anaérobie c'est-à-dire sans oxygène.

    Les équipements annexes du prétraitement

    • Le bac à graisse est situé en aval de la fosse toutes eaux pour retenir les graisses. Il est nécessaire si la longueur entre l'habitation et la fosse est supérieure à 10 m.
    • Le préfiltre retient les matières solides. Souvent intégré à la fosse, il est parfois placé entre la fosse et l'épandage.
    • Le dégrilleur situé à l'entrée de la fosse empêche les gros déchets solides d'y entrer.
    À noter : les micro-stations d'épuration et les filtres plantés effectuent à la fois traitement et prétraitement. Les toilettes sèches modifient le prétraitement, en enlevant la partie eaux noires.

    Traitement secondaire des eaux usées

    Le traitement des eaux usées est réalisé après le prétraitement. Pour réaliser cette étape, plusieurs filières d'assainissement sont possibles.

    Épuration des eaux

    Après le prétraitement par les fosses, les eaux doivent passer par un traitement des eaux usées. Ce traitement secondaire consiste à finir d'épurer les eaux. L'épuration est réalisée par des bactéries en mode aérobie (avec oxygène). Celles-ci se développent :

    Évacuation des eaux

    Une fois épurées, les eaux sont évacuées soit par infiltration dans le sol, soit par un exutoire (canalisation menant vers un cours d'eau).
    Attention : l'évacuation des eaux usées par puits perdu appelé « puisard » est interdite depuis le début du 20e siècle.
  • You might also like