• L’EAU ET LA VIE

    Le saviez-vous ?


    L’homme est constitué à 65% d’eau (le cerveau à 85%) : 46 litres pour 70 kg !

    Plus de 99% des molécules d’un organisme sont des molécules d’eau !

    La plupart des maladies chroniques et des douleurs proviennent d’un manque



    d’eau ou d’une eau de mauvaise qualité, selon les normes de la vie et de la vitalité.

    2,5 litres d’eau sont à renouveler chaque jour dont 1,5 litre via la boisson.

    Sodas, cafés et alcools déshydratent. Rien ne peut remplacer l’eau !

    Eau du robinet et eaux en bouteilles sont généralement polluées et dévitalisées.

    Quand boire ?
     
     
    Dès le réveil et tout au long de la journée, avant la sensation de soif.

    Toujours en dehors des repas pour ne pas gêner la digestion : ½ h avant, 2h après.

    Vous avez du mal à boire ? Votre eau est probablement inadéquate (goût, structure,…)




    Quelle eau boire ?
     
     
    Une eau aussi propre que possible (l’eau 100% pure n’existe pas et serait nocive)

    Une eau vivante et structurée. L’eau change de structure des milliards de fois / sec. !

    Selon les données de la bioélectronique Vincent (BEV), une eau riche en protons et en

    électrons c'est-à-dire légèrement acide (pH < à 7) et non oxydante (rH2 < à 28).


    électrons c'est-à-dire légèrement acide (pH < à 7) et non oxydante (rH2 < à 28).
     
     
     
     
     
     
    La problématique des minéraux…
     
     
    L'homme est hétérotrophe, c'est-à-dire incapable d'assimiler les minéraux à l'état brut.

    Nos minéraux ne peuvent ainsi provenir que des fruits et des légumes, idéalement bio.

    Les minéraux floculés des eaux en bouteille encrassent et affaiblissent l’organisme.

    Les naturopathes recommandent une teneur en sel minéraux inférieure à 200mg/l.

    Quasiment toutes les eaux minérales ont des teneurs supérieures à 1500 mg/l.

    Ne pas confondre les eaux à la source – vivantes – et les eaux en bouteilles, mortes.

    Scandale sanitaire ! Le seuil de nitrate autorisé en Suisse est de 40 mg/l.



    (50 mg/l en Europe) mais de nombreuses eaux minérales dépassent les 1000

    mg/l. Elles ne seraient pas qualifiées de "potables" et interdites au robinet !
     
    Les problématiques des eaux du robinet "potables"…
     
     
    Seulement quelques dizaines de polluants détectables et inclus dans les

    normes sur plus de 20 000 substances chimiques déversées dans les eaux en Europe.

    Des stations d’épuration incapables de bloquer les micropolluants (médicaments,…)

    Des traitements très oxydants (chlore, ozone) et pathogènes (aluminium)

    Une pression dans les tuyaux très éloignée des normes de l’eau dans la nature.

    Interrogation sanitaire : Quelle est la valeur biologique d’une eau alcaline



    et très oxydée, chargée de micropolluants et maltraitée par les traitements

    chimiques ? Selon les données de la BEV : aucune et cette eau serait à éviter.
     
    Quelles solutions ?
     
     
    Filtrer son eau du robinet mais attention aux types et à la qualité des filtrations !

    Redynamiser son eau : créer des tourbillons, l’oxygéner, y ajouter du citron,…

    Respecter l’eau et lui envoyer des signaux positifs (gratitude, amour, musique,…)

    Se renseigner, notamment sur le site www.eaunaturelle.ch



    © Copyrights Centre Oasis, Rue du Vélodrome 9, 1205 Genève www.lemieuxetre.ch
     





     
  • You might also like