• De nouveaux marchés se présentent pour les agrumes marocains

    La saison d’exportation des agrumes marocains a commencé en mi-novembre. Bien que l’Europe soit le principal marché importateur des agrumes marocains, de nouveaux marchés tels que la Russie, les États-Unis, le Canada et le Moyen-Orient sont en vue.
    «Les exportations de la région d’Agadir ont commencé en mi-novembre et celles de la région du Gharb ont suivi. En effet, suite aux précipitations au Gharb la récolte a été retardée d’une semaine », explique Mehdi Haddadi de Med Fruit. «En raison du temps chaud et sec, la région d’Agadir est caractérisée par ses fruits de diamètre moindre et de qualité inférieure. Pour la région du Gharb, la production destinée à l’export fait partie du haut de gamme».
    «Toutefois, Les variétés précoces, telles que les clémentines et les mandarines, ont des tailles réduites. Les dernières variétés telles que Nardocotts ont déjà reçu suffisamment de pluie, nous nous attendons donc à ce que leurs tailles soient correctes. Notre objectif est de fournir un bon produit, mais nous ne pouvons pas contrôler le marché. Nous devrons donc attendre de voir ce que la saison apportera » ajoute M. Haddadi.



    Les agrumes marocains sont sur le marché en même temps que les agrumes espagnols, la concurrence est donc forte. «Quand les agrumes des deux pays sont de bonne qualité, le marché est sous pression », explique Mehdi. Il ajoute : «Pourtant, de plus en plus de produits marocains sont expédiés vers des pays tels que le Canada, les États-Unis et la Russie.
    Il continue : «En outre, de nouveaux marchés tels que le Moyen-Orient et la Chine s’intéressent à la production marocaine. On s’attend à ce que moins de produits soient expédiés en Europe à l’avenir. Plusieurs producteurs marocains essayent de conquérir ces nouveaux marchés. Mais, en raison des temps de transport plus longs vers les pays non européens, les agrumes doivent également être conditionnés différemment».
    Avec FreshPlaza

  • You might also like