• eau potable :le taux d’approvisionnement à 96,6 % en 2017 (ONEE)

    Les investissements engagés pour généraliser l’eau potable en milieu rural ont porté le taux d’approvisionnement à 96,6 % en 2017 (ONEE)

    Les investissements engagés pour généraliser l’eau potable en milieu rural ont porté le taux d’approvisionnement de 14 pc en 1994 à 96,6 pc en 2017, a souligné, mercredi à Rabat, le directeur général par intérim de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), Abderrahim El Hafidi.
    La période allant du 1995 à 2017 a connu des investissements dans les domaines de l’eau potable et de l’assainissement de l’ordre de 64,2 milliards de dirhams (MMDH), a indiqué M. El Hafidi, lors de la réunion de la commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement à la Chambre des Représentants consacrée à l’examen de la situation d’approvisionnement du monde rural en eau potable à la lumière des projets mis en place par l’ONEE.
    Les investissements réalisés par les différents intervenants durant la même période dans le monde rural ont atteint 19 MMDH, a-t-il rappelé, notant que le contrat programme 2014-2017 signé entre l’Etat et l’ONEE a prévu 4 MMDH d’investissements avec un taux d’approvisionnement de 96,6 pc.
    Le responsable de l’ONEE a souligné que l’étude élaborée en 2011 pour évaluer le programme d’approvisionnement en eau potable par le secrétariat d’Etat chargé de l’eau en coordination avec le ministère de la santé, la direction générale des collectivités locales, les communes rurales et les autorités locales a dévoilé que 72 pc de la population rurale bénéficient d’un approvisionnement permanent.
    Evoquant les obstacles entravant la généralisation de l’approvisionnement en eau potable, M. Hafidi a cité notamment l’enclavement, l’incapacité de certaines entreprises de parachever les projets à temps et la procédure compliquée d’obtention d’autorisation, ce qui retarde la réalisation des projets dans les délais.

  • You might also like