• Introduction du dossier : les guerres de l’eau auront-elles lieu ?

    Des États souverains s’opposent autour de la construction d’un barrage sur un fleuve transfrontalier, qui risque de réduire les ressources en eau disponibles pour le pays en aval, lequel menace de recourir à la force pour se faire entendre. Des affrontements entre tribus nomades et sédentaires autour du contrôle d’un point d’eau font des dizaines de morts et de blessés. Au cours d’une guerre civile dont une sécheresse a été le facteur déclenchant, certains belligérants bloquent l’eau des barrages pour assoiffer les territoires ennemis, ou bombardent délibérément des usines de traitement de l’eau. Des manifestations contre des projets de barrage ou contre une entreprise privée de l’eau dégénèrent en affrontements avec les forces de l’ordre ou des agents de sécurité privées.
    Autant d’événements qui ont pour point commun l’eau et qui surviennent déjà, à l’heure actuelle, aux quatre coins de la planète. Et à en croire certains, ce lien entre eau et conflits est appelé à s’accentuer au cours des décennies à venir. Mais les prophéties alarmistes sur les futures guerres de l’eau ne contribuent-elles pas à détourner le regard des vrais problèmes et des vraies solutions ?
    Cela fait déjà longtemps que l’on nous annonce que le XXIe siècle sera celui des conflits de l’eau. Il y a un siècle et demi, l’écrivain Mark Twain écrivait déjà « Le whisky, c’est pour boire, l’eau c’est pour se battre ». Cela ne vaut-il pas a fortiori pour l’époque qui est la nôtre, où la crise climatique commence à faire sentir ses effets catastrophiques un peu partout sur la planète alors que la population mondiale continue à augmenter ? Les sécheresses, les catastrophes naturelles, la plus grande variabilité climatique ne vont-elles pas diminuer drastiquement l’accès des hommes à l’eau dans de nombreuses régions du monde ? 
    Et les groupes humains ne vont-ils pas nécessairement être amenés à se battre pour le contrôle de ressources en eau de plus en plus précieuses et de plus en plus rares, à l’échelle locale comme à l’échelle des États ? Pour reprendre un autre lieu commun abondamment employé, si les guerres du XXe siècle ont eu pour enjeu principal le pétrole, celles du XXIe siècle auront-elles pour enjeu central l’accès aux ressources en eau ?
    www.partagedeseaux.info

  • You might also like