• la faim


    800 millions de personnes ont faim

    En dix ans, entre 2005 et 2015, le nombre de personnes sous-alimentées est passé d’un milliard à 800 millions, soit 200 millions de personnes en moins. Pourtant, la population mondiale a beaucoup augmenté pendant cette période. Au total, la part de personnes qui souffrent de la faim dans le monde a baissé de 14 % à 11 %. C’est un immense progrès. Il n’empêche : 800 millions de personnes sous-alimentées, c’est douze fois la population française, alors que le monde ne cesse de s’enrichir.

    Pourquoi souffre-t-on de la faim ?

    On parle souvent de la sécheresse dans les pays pauvres du globe et de ses conséquences sur l’alimentation. Quand elle se produit, les agriculteurs de ces pays ne peuvent pas piocher dans des réserves qu’ils n’ont pas car stocker leurs récoltes nécessite des moyens qu’ils n’ont pas, notamment des hangars qui protègent ces récoltes des aléas de la météo. Mais il existe bien d’autres raisons. D’abord, les agriculteurs des pays pauvres ne produisent pas assez. Au Mali par exemple, un hectare de céréales produit environ 440 kg de grains.


    En France, quatre tonnes, dix fois plus ! Dans les pays pauvres, les animaux n’ont pas été remplacés par des machines pour labourer les champs et transporter les récoltes. Les systèmes d’irrigation sont aussi très peu développés. Ces paysans n’ont pas les moyens d’acheter des pesticides (pour lutter par exemple contre les insectes ou les champignons) ou de l’engrais qui permettraient de produire davantage, avec moins de pertes.
  • You might also like