• L'utilisation d’eau pour l'irrigation

     
    L'agriculture est, de loin, l’industrie ayant la plus grande consommation d’eau. L'irrigation des régions agricoles représente 70% de l'eau utilisée dans le monde entier. Dans plusieurs pays en voie de développement, l'irrigation représente jusqu'à 95% de toutes les utilisations d'eau, et joue un rôle important dans la production de nourriture et la sécurité alimentaire. Les futures stratégies de développement agricole de la plupart de ces pays dépendent de la possibilité de maintenir, d’améliorer et d’étendre l'agriculture irriguée.
    D'autre part, il existe une pression croissante sur les ressources en eau, amplifiée par la concurrence des autres secteurs utilisateurs d’eau et par le respect de l'environnement.
    L'eau est une ressource qui peut créer des tensions entre différents pays se partageant les mêmes sources d'eau. L'agriculture irriguée peut entraîner une grande concurrence, puisqu'elle représente de 70 à 90% de l’utilisation d'eau dans certaines régions.


    Dans l'Union Européenne (EU), l'agriculture représente environ 30% de l’extraction totale d'eau. L'intensité de l'irrigation dans différents pays dépend évidemment du climat, du type de récoltes et des méthodes de culture. Par exemple, le rôle de l'irrigation est complètement différent dans les pays d’Europe de l'Ouest et d’Europe Centrale que dans les pays européens méridionaux, où l'irrigation est essentielle pour la production agricole.
    En fait, la majeure partie des terres irriguées en Europe est située dans les pays du Sud. L'Espagne, l'Italie, la France, la Grèce et le Portugal possèdent 85% de tout le secteur irrigué de l'Union Européenne. Par exemple, en Espagne, l’agriculture irriguée représente 56% de la production agricole totale mais occupe seulement 18% de toute la surface agricole.
    Ressources d'eau pour l'irrigation

    L'eau utilisée pour l'agriculture provient de sources naturelles ou de sources alternatives.
    Les sources naturelles incluent l'eau de pluie et l'eau de surface (des lacs et des fleuves). Ces ressources doivent être utilisées avec précaution.

    Les ressources d'eau de pluie dépendent des conditions atmosphériques du secteur. L'eau de surface est une ressource limitée et exige normalement la construction de barrages et de réservoirs avec des incidences significatives sur l'environnement.
    Les sources alternatives pour l'irrigation sont issues du recyclage de l'eau municipale usagée et de l’eau de drainage.
    Cependant l'utilisation d'eau recyclée pour l'irrigation peut avoir quelques impacts défavorables pour la santé publique et pour l'environnement. Ceci dépendra de l’eau recyclée, des caractéristiques du sol, des conditions climatiques et de l’agronomie. Par conséquent, il est important que tous ces facteurs soient pris en considération dans la gestion de l'eau recyclée.
    Nous étudierons cet aspect un peu plus loin.
    Réutilisation de l'eau pour l'irrigation

    La réutilisation de l'eau pour l'irrigation est une pratique normale dans le monde entier. Par exemple, depuis 1997, il y a en France un grand projet à Clermont-Ferrand, où plus de 10.000m3/jour d'eau usagée urbaine traitée sont réutilisés pour l'irrigation de 700 ha de maïs. En Italie, plus de 4000 ha de diverses récoltes sont irriguées avec de l'eau réutilisée. L'Espagne compte également plusieurs projets semblables.
    La qualité de l'eau utilisée pour l'irrigation est essentielle pour le rendement et la quantité des récoltes, pour l'entretien de la productivité des sols, et pour la protection de l'environnement. Par exemple, les propriétés physiques et mécaniques du sol, en particulier sa structure (stabilité des agrégats) et sa perméabilité, sont très sensibles aux types d'ions échangeables présents dans les eaux d'irrigation.


    www.lenntech.fr

  • You might also like