• Chlore de la piscine : comment bien l’utiliser, le doser, le mesurer ?

    Le chlore est l’une des alternatives favorites des Français pour le traitement de l’eau des piscines. Au même titre que l’ionisation, les UV, l’électrolyse du sel ou l’oxygène actif, il va aider à éliminer les bactéries et à préserver l’eau du développement des algues et des champignons. En plus de ces formidables vertus, son utilisation très simple et son prix très abordable ont fait son succès.

    Comment mesurer le taux de chlore ?

    Le taux de chlore sera mesuré en mg/L. Pour vous expliquer les choses en détail, le chlore va se transformer en acide hypochloreux dès son contact avec l’eau. Les molécules d’oxygène vont ensuite jouer leur rôle purifiant en se fixant sur les matières organiques et en les détruisant. C’est en fait cette action qui va donner son odeur si particulière à l’eau de la piscine. Le taux de chlore doit idéalement tourner autour de 1,5 / ou 2 mg/L.
    Le taux de chlore peut aussi être mesuré en Partie Par Million (ppm). Il faut savoir qu’un ppm équivaut à un mg/L. Il existe de nombreux kits qui vous permettront de mesurer sereinement le taux de chlore dans votre piscine et d’aviser en conséquence. En tant que particuliers, nous vous recommandons de vous tourner vers des kits de tests et d’analyses d’eau dans lesquels vous retrouverez soit des bandelettes soit des liquides réactifs à mélanger à quelques gouttes de l’eau de piscine ou, pour les plus pointus, un testeur électronique à plonger directement dans l’eau. Les professionnels (piscines municipales, centres sportifs, campings) auront plutôt recours à une pompe doseuse qui procède automatiquement aux analyses à des périodes récurrentes et ajuste le taux tout aussi intuitivement.

    Quel taux de chlore idéal pour une piscine ?

    Comme nous l’évoquions plus haut, Le taux de chlore doit idéalement tourner autour de 1,5 / 2 mg/L. S’il est trop peu élevé, son action purifiante ne sera que partielle et risque d’être très vite insuffisante. S’il est trop élevé, il risque d'entraîner un déséquilibre de l’eau et de la troubler. Également, le chlore, utilisé trop généreusement, pourra rendre la baignade plutôt désagréable par son odeur forte et entraîner des irritations et démangeaisons.

    Les variations du taux de chlore et leurs risques : ce qu’il faut savoir

    Vous devrez avant toute chose contrôler le pH de votre eau. Effectivement, si celui-ci est trop haut et dépasse les 7,8 mesures, le chlore n’aura aucun effet. Paradoxalement, l’utilisation du chlore va aussi dérégler le pH de l’eau. Il s’agit donc de jongler entre les taux et de renouveler très régulièrement les contrôles. De plus, le plus grand ennemi du chlore, c’est le chlore. Effectivement, un surdosage sera tout sauf bénéfique et plus vous forcerez la dose, plus votre eau aura de chance de verdir. La plupart des galets de chlore contiennent de l’acide isocyanurique, qui joue le rôle de stabilisant. Cet acide ne se dégrade jamais et va donc s’accumuler petit à petit dans l’eau et bloquer toute action du chlore. Il aura aussi pour conséquence de faire baisser le pH, ce qui peut vite être un problème. La seule solution, dans ce cas, est de vider une partie de l’eau de la piscine afin de la remplacer.

    Contrôler le taux de chlore de sa piscine

    Afin de contrôler le taux de chlore dans l’eau de votre piscine, vous devrez utiliser les kits de mesure présentés ci-dessus. Nous vous recommandons fortement de ne jamais dépasser les doses indiquées sur les notices d’utilisation du chlore que vous achetez. Afin d’assurer une diffusion lente et régulière, nous vous recommandons l’utilisation des galets de chlore lent, à placer dans un distributeur flottant ou dans le skimmer de la piscine. Vous pouvez aussi opter pour des pastilles ou pour de la poudre en cas de forte chute de votre taux de chlore. Effectivement, ces derniers sont à dissolution très rapide et ne doivent donc pas être utilisés régulièrement. Si votre eau est trop chargée en stabilisants, ces derniers seront utiles.
    Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous reporter aux pages sur le chlore et les régulateurs de chlore automatiques. Nous vous proposons également des informations sur les testeurs pour piscine.
  • You might also like