• Le pH de l’eau de la piscine : à quoi sert cet indicateur ?

    Vous possédez une piscine et avez récemment entendu parler du pH de l’eau. C’est sûrement le cas si vous avez cherché à savoir pourquoi votre eau est trouble ou encore envahie par les algues ? Voici un petit cours de rattrapage qui vous permettra de tout savoir sur le pH et sur la manière de le contrôler afin d’obtenir une eau de piscine de grande qualité.

    Qu’est-ce que le pH de l’eau ?

    Le pH est un indicateur qui vous renseigne quant à la qualité de l’eau de votre piscine et plus particulièrement sur son taux d’acidité. Vous rencontrez par exemple et plus communément cette même mesure lorsque vous vous lancez dans l’aquariophilie puisque certaines espèces de poissons demandent une régulation du pH très précise. Il en est en fait de même pour l’eau de votre piscine puisque l’acidité de l’eau va varier en fonction d’éléments divers. Ce sont ces variations qui vont avoir des conséquences sur la qualité de votre eau.

    Quel est le pH idéal pour une piscine ?

    pH signifie Potention Hydrogène. Cela représente la concentration de l’eau en ions hydrogènes. Lors de vos mesures, le pH sera forcément compris entre 0 et 14. Entre 0 et 6, le pH de votre eau est acide, entre 8 et 14 il est basique et aux alentours de 7, on peut parler de pH neutre.
    Pour une piscine, il est en général conseillé de rester autour d’un pH neutre. Cela va surtout dépendre du type d’eau (salé ou chloré) et des produits d’entretien que vous utilisez. On parle de taux idéal à 7,4, c’est à dire une eau neutre légèrement basique.

    Les variations de pH : ce qu’il faut savoir

    Il faut savoir que le taux de votre pH peut varier pour plusieurs raisons. Avant toute chose, en fonction de la région dans laquelle vous vivez, votre eau n’aura pas la même teneur en calcaire et cela influencera le taux de pH. On parle de dureté de l’eau, calculée en TH. De plus, la manière dont vous traitez votre eau va avoir une influence certaine sur le taux de pH. Un traitement salin va moins interférer qu’un traitement au chlore. Ce dernier a tendance à déséquilibrer le pH de l’eau. Interviendront aussi des facteurs tels que la température et la fréquentation de la piscine. Plus il fera chaud et plus la piscine sera fréquentée et plus son pH sera haut.

    Pourquoi et comment vérifier le pH de la piscine

    Le pH devra être mesuré régulièrement afin de s’assurer que son taux se stabilise un peu au-dessus ou un peu en dessous de 7. Si vous passez à côté de ce contrôle crucial vous risquez de compromettre l’efficacité de vos produits de traitement de l’eau et la qualité de cette dernière. Effectivement, vous pouvez observer en cas d’un déséquilibre du pH un changement de couleur de l’eau qui peut devenir verdâtre ou marron, voir un développement d’algues directement dans votre piscine. Le calcaire peut aussi se déposer plus facilement sur ses parois et détériorer très sérieusement le matériel avec lequel il sera en contact, comme le revêtement ou les filtres. Autre conséquence plus sérieuse et possible d’une mauvaise gestion du pH dans votre piscine : l’irritation des yeux et de la peau des baigneurs.
    Afin d’éviter ces désagréments, il est conseillé de contrôler le pH de l’eau chaque semaine, soit à l’aide d’un pH-mètre électronique à plonger dans l’eau et qui vous renseignera tout simplement en affichant les résultats sur son écran, soit en ayant recours à des testeurs pH colorimétriques, que vous trouverez sous forme de bandelettes ou de comprimés. Un code couleur vous permettra alors de connaître le pH de votre eau. Vous devrez porter une attention toute particulières aux recommandations d’utilisation de ces tests, afin d’être certain de ne pas fausser le résultat en mettant le produit en contact avec votre peau, par exemple.

    Changer le pH de la piscine : comment faire ?

    Une fois le résultat obtenu, il est bien entendu question de savoir comment corriger un pH déséquilibré. Il vous faudra tout simplement le réajuster avec un produit spécifique. En toute logique, deux produits existent : l’un, pH+, servira à compenser une eau dont le pH est trop acide, c’est à dire inférieur à 7 et l’autre, pH-, viendra traiter une eau trop basique, soit supérieure à 7. Avant de refaire votre test, nous vous recommandons de laisser agir le produit quatre bonnes heures.
    Il est possible par ailleurs d’avoir recours à une technologie qui vous permettra de ne jamais intervenir vous-mêmes. Il existe par exemple des pompes pH. Ces dernières sont directement reliées à un régulateur automatique de pH et ajustent le pH sans attendre que vous y pensiez.
    Vous trouverez plus de renseignements à ce sujet en consultant les pages concernant les régulateurs de pH automatiques et sur les testeurs de pH pour piscine.
  • You might also like