• QU’EST CE QU’UNE STATION DE DESSALEMENT ?

     

    QU’EST CE QU’UNE STATION DE DESSALEMENT ?

    La production d’eau potable par dessalement a débuté dans les années 1950.
    Le dessalement de l’eau (également appelé dessalage ou désalinisation) est un processus qui permet d’obtenir de l’eau douce (potable) à partir d’une eau saumâtre ou salée ( eau de mer notamment). Malgré le nom, il s’agit rarement de retirer les sels de l’eau, mais plutôt, à l’inverse, d’extraire de l’eau douce.

    Dans de nombreuses régions du monde, les sources d’eau douce sont inexistantes ou deviennent insuffisantes au regard de la croissance démographique ou de la production industrielle.

    D’autre part, il est rentable de combiner la production d’eau douce avec une autre activité (notamment la production d’énergie, car la vapeur disponible à la sortie des turbines, et perdue dans une usine classique, est réutilisable dans une station de dessalement dite thermique).
    L’eau de mer est salée à peu près à 35 g.l−1 en général. Dans des régions comme le Golfe Persique, la salinité atteint 42 g.l−1. Pour séparer le sel, il faut, énormément d’énergie.

     Les systèmes de dessalement se caractérisent par leur rendement et le taux de sel résiduel.

    Le dessalement de l’eau de mer est un enjeu important pour l’avenir des régions arides. Il est possible de résoudre les problèmes de manque d’eau potable dans de nombreux pays. Dans le cas d’une utilisation pour la consommation humaine, le dessalement d’eau de mer est une technique aujourd’hui fiable et moins onéreuse que la technique dite de recyclage des eaux usées. Il devient même rentable dans des pays développés ne manquant généralement pas d’eau, dans certaines situations spécifiques (par exemple des îles touristiques).
    De ce fait, cette activité est en très forte croissance. La capacité installée chaque année augmente en moyenne de plus de 10 % par an. Les techniques dites thermiques (par évaporation) représentaient il y a encore quelques années la principale technique employée, mais l’osmose inverse, du fait d’une fiabilité accrue et de sa faible consommation électrique (4 à 5 kWh/m3), permet des coûts très bas, ce qui lui donne aujourd’hui 50 % de la part de marché.
    La technologie de dessalement de l’eau de mer est surtout utilisée au Moyen-Orient (Émirats arabes unis juste après l’Arabie Saoudite) :tableautara_0

    • usine de Jebel Ali, la plus grande du monde avec une capacité de l’ordre de 900 000 m3/jour, usine de Fujaïrah ; Arabie saoudite : usine de Jubail). Ces États qui ont d’importantes ressources en combustibles fossiles utilisent majoritairement le procédé de vaporisation. En 2015, au Qatar 99 % de l’eau consommée provient du dessalement ; les Émirats arabes unis représentent 14 % de la production mondiale, au 2e rang derrière l’Arabie Saoudite ; l’osmose inverse assure 20 % de leur production.

    https://tpestationdedessalement.wordpress.com/

  • You might also like